Annonces
Vocalys, le groupe vocal de 1356, recrute.
Bienvenue sur le site médiéval de Nouaillé 1356.
     
N ouaillé 1356 : la France à l'époque de Jean II dit le bon, de Edouard Plantagenêt,
plus connu sous le nom de Prince noir et du cardinal Hélie de Talleyrand-Périgord.
 
 
L'histoire

Fil conducteur de tous les spectacles présentés à Nouaillé.
L ors de la guerre de Cent Ans, après leur éclatante victoire à la bataille de Crécy (1346), les Anglais se sont solidement établis en Guyenne et mènent régulièrement des raids dans le Sud de la France. En 1355 déjà, le roi de France Jean II manquant de fonds n'avait pu les combattre. Il réunit en 1356 les états généraux qui lui accordent ce dont il a besoin pour lever une armée. La bataille a lieu à Nouaillé-Maupertuis près de Poitiers. Quoique numériquement très supérieures, Jean II conduit ses troupes par une tactique irréfléchie et se fait prendre.  
Les troupes françaises sont disposées en 3 batailles de 16 000 hommes chacune :
La 1re bataille commandée par Philippe duc d'Orléans est composée de 36 bannières et environ 72 pennons dont le connétable de France Gautier VI de Brienne.
La 2e bataille est sous les ordres de Charles duc de Normandie et de ses deux frères Louis et Jean ainsi que les seigneur de Saint-Venant, Jean de Landas, Thibaut de Voudenay.
La 3e bataille est commandée par le roi de France Jean entouré de 19 chevaliers de l'Étoile.
 
Le prince noir dispose de 12000 hommes, 3000 archers et 4000 mercenaires.
Durant les 24 heures où les armées se faisaient face, les capitaines anglais renforcèrent leurs positions défensives en fonction des observations faites du dispositif d'attaque des troupes françaises.
Tout en conservant la première ligne de bataille telle que les chevaliers du roi de France l'avait observée, Le Prince de Galles placa plus loin à droite de la position de Maupertuis, sur une colline, 300 hommes d'armes et 300 archers sous le commandement de William Montagu, comte de Salisbury.
 
     
  Retour à l'accueil  
 
 
La bataille de Poitiers
 
Capture de Jean le bon...